Le triste destin de Pierre

Le premier ancêtre dont il sera question dans ce blog est mon sosa n°8 . Mon   arrière grand-père : Pierre NAU.
 A cette époque cette partie de la France est passée sous domination allemande après la défaite de 1871 et l’annexion.
nau2bpierre2b11mai18752b-2bcopie1
Il né le mardi 11 mai 1875 à 4 heures du matin .
Son père Aloïse est ouvrier agricole il a 37 ans, sa femme Barbe (née SINTEFF) s’occupe du foyer et de ses enfants, elle a 34 ans. Ils habitent le petit village de Berthelming .
La future épouse de Pierre est elle aussi originaire de Berthelming .Elle se nomme Cécile Joséphine MATERN .Elle est née le 17juillet 1880. Son père se nomme Jean-Jacques MATERN, et sa mère Marguerite ARNOLD.
Ils se marient le 19 novembre 1900. Pierre a 25 ans et à cette époque, il semble qu’il soit ouvrier agricole comme son père.Cécile Joséphine à 20 ans.
Mon grand-père, Robert naîtra de cette union le 20 novembre 1911.
Lors de mes recherches concernant Pierre, j’ai remarqué une bizarrerie : son acte de décès .
Et c’est là que l’aventure commence. Enfin, c’est surtout là que l’imagination s’emballe et que je commence à envisager des scénarios dignes des plus grands polars…
En fait son acte de décès aurait dû être dressé un ou deux jours après sa mort par l’officier d’état civil comme dans tous les cas d’ actes normaux. Hors le sien est dressé presque un mois plus tard sur déclaration du procureur de la République.
Lorsque le procureur de la République entre en scène, il faut envisager une mort qui n’est pas « naturelle » .Il peut s’agir d’une disparition, ou même d’une mort violente, un meurtre par exemple.
J’ai donc commencé des recherches auprès de ma famille et sur internet.
En fouillant sur Gallica (une véritable mine d’or pour toutes sortes de recherches), je suis tombée sur une coupure de journal qui a commencé à me donner un début d’explication.
Il s’agit d’un article du Courrier de Metz Du 19 août 1910 qui relate un grave accident.
Cet article m’a permit aussi d’apprendre que Pierre n’était plus ouvrier agricole mais  livreur pour un entrepreneur de Sarrebourg.
On sait que les accidents du travail n’étaient pas reconnus  à l’époque comme aujourd’hui et que les soins n’étaient sans doute pas aussi performants , sans pour autant remettre en cause les compétences professionnelles du docteur Muller.
On peut supposer que cet accident a donc entrainé plusieurs mois d’arrêt de travail et que Pierre est peut-être même rester handicapé.Il n’a peut-être plus était en mesure de subvenir aux besoins de sa famille.
Ces suppositions ont été confortées par les renseignements que j’ai eu des membres de ma famille , qui m’ont appris que Pierre s’est suicidé.
Il décède le 28 septembre 1920 à Berthelming. Il a 45 ans.
 J’ai trouvé une information très intéressante sur l’acte de naissance de sa veuve Cécile.
Elle s’est remariée le 14 octobre 1923 avec François NAU le frère de Pierre.
J’ai enfin appris (toujours grâce à Gallica) qu’en 1932 Cécile reçoit la médaille de bronze de la famille française pour les 7 enfants qu’elle a eu. Parution au journal officiel du 25 février 1932.
Elle décède chez elle, à Berthelming , le 24 mars 1949 à l’âge de 68 ans .
Je continue mes recherches  pour trouver le procès verbal du procureur de la République et tous les renseignements que je pourrais trouver sur le suicide de mon arrière grand-père.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s